Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2018 3 02 /05 /mai /2018 23:00

Nous terminons le reportage, consacré depuis ces dernières semaines au groupe saumurois  « SICAMILIA ».

L’un des deux co-fondateurs, nous a indiqué l’origine du nom du groupe qui  interprète ses propres compositions en français et espagnol.

Julien OMEDES : « Avec mon ami Jonathan, nous avons décidé une nouvelle fois de rebaptiser le nom de notre groupe « IDEAL », pour l’appeler « SICAMILIA », composé de deux fins de mots espagnol qui sont « MUSICA » et « FAMILIA ».

Peu de temps après, Pascal nous a rejoints, pour gérer le son et la lumière lors de nos concerts.

Enfin, Alex le tromboniste est la dernière personne à avoir intégré le groupe, il y a moins d’un an. »

TV@ : Quels sont vos liens avec les autres Membres du groupe ?

Julien OMEDES : « Je considère les gars du groupe, comme des membres de ma famille.

Nous sommes très proches et, malgré certaines tensions que nous pouvons avoir de temps en temps, nous restons soudés.

Je suis fier de pouvoir jouer avec eux.

Nous prenons de plus en plus de plaisir  à bosser sur nos compositions, à nous améliorer et  à travailler notre jeu de scène.

De nombreuses personnes de notre association nous apportent leur précieuse collaboration, en plus de leur soutien, à l’image de Christophe, le président de l’association qui recherche, avec l’aide de « Tom » et « Beubeu », des lieux pour jouer.

Il y a aussi Alberto, un saxophoniste qui a joué avec nous quelques concerts et qui j’espère  réintègrera un jour le groupe. »

TV@ : Quelle est la durée de vos concerts et combien de titres interprétez-vous ?

Julien OMEDES : « 

TV@ : En dehors de vous produire en concert, avez-vous d’autres projets ?

Julien OMEDES : « Concernant le futur proche de notre groupe, nous avons l’ambition de réaliser un EP de 5 ou 6 titres, en plus de notre intention de faire un maximum de concerts et de réaliser un clip vidéo ; ce qui pourrait nous permettre de gagner en visibilité.

Pour conclure, j’espère que le groupe va continuer à progresser et que l’on pourra se faire un nom dans le monde vaste de la musique. »

Dans la vidéo ci-dessous, le chanteur-compositeur et musicien, nous présente les thèmes des différents titres inscrits au répertoire du groupe saumurois « SICAMILIA »

Partager cet article
Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 23:00

On se retrouve en compagnie de Julien OMEDES, l’un des deux co-fondateurs de « SICAMILIA », qui revient sur son parcours scolaire et professionnel.

Julien OMEDES : « Mon parcours scolaire est assez sommaire, après l’obtention du B.E.P.C, je suis entré en seconde M.P.M.I (Métiers de Production Mécanique Informatisé) au lycée Jean-Bertin de SAUMUR (49).

C’est à ce lycée que j’ai rencontré Jonathan pour la première fois.

Tout de suite, j’ai su que l’on allait bien s’entendre du fait des nombreux points communs.

J’ai poursuivi dans cette voie et ait obtenu le B.E.P M.P.M.I, puis j’ai poursuivi ma formation en effectuant un BAC professionnel TU (Technicien d’Usinage) à AVRILLÉ (49).

J’ai passé quatre années  d’études avec Jonathan.

Après avoir obtenu mon BAC professionnel, je me suis dirigé vers un BTS M.A.I (mécaniques et automatismes industriel).

Je n’ai fait qu’une seule année, car cette formation ne me convenait pas.

Je me suis précipité sans trop réfléchir dans cette filière, qui était bien trop différente de ma formation initiale.

Par la suite, j’ai donc commencé à travailler dans une entreprise à SAUMUR, appelée P.P.S (Ponticelli Préfabrications et services), où je suis resté durant deux ans environ.

Puis,  j’ai enchainé les postes, toujours en tant que technicien d’usinage, dans diverses entreprises du Saumurois.

Actuellement je travaille dans une entreprise spécialisée dans la robinetterie industrielle, mais ne m’épanouissant plus dans ce corps de métiers, je compte me réorienter.

Par ailleurs, j’ai effectué une formation à distance de webmaster et j’aimerais poursuivre dans les métiers du web, en réalisant une formation de développeur web. »

TV@ : A quand remonte votre passion pour la musique ?

Julien OMEDES : « Ma passion pour la musique s’est révélée tardivement.

J’ai commencé l’apprentissage de la guitare à mes 20 ans.

Ayant acheté une guitare, un ami m’avait montré ce qu’il savait faire.

Ce n’était pas grand-chose,  mais cela m’avait néanmoins motivé et a été un véritable déclic pour moi.

Depuis, je n’ai plus jamais lâché la guitare et me suis attaché à cet instrument, tout comme à la composition.

Deux ou trois années plus tard, avec une bande de potes, j’ai créé mon premier groupe que l’on avait appelé « UNIDAD ».

J’y ai écrit de nombreux morceaux, dont certains sont encore joué par notre groupe actuel.

Jonathan HERSARD m’a rejoint dans mon projet, peu de temps après la création de « UNIDAD ».

Lors de notre entretien audiovisuel, Julien OMEDES nous a parlé des différents groupes qui ont précédé « SICAMILIA ».

A suivre …

Partager cet article
Repost0
18 avril 2018 3 18 /04 /avril /2018 23:00

Jonathan et Julien, co-fondateurs du groupe.

Nous continuons notre reportage, consacré à « SICAMILIA ».

Cette fois, l’un des deux co-fondateurs du groupe saumurois nous raconte les conditions dans lesquelles il a rencontré son ami et complice Julien OMEDES.

Jonathan HERSARD : « J’ai rencontré Julien au Lycée Jean Bertin à SAUMUR (49), lors de notre première année de B.E.P tourneur fraiseur.

Nous avons tout de suite sympathisé et sommes devenus de très bons copains.

Après nos études, nous avons gardé contact et c’est en 2011, dans le salon de son pavillon, que nous décidions de monter ce projet musical.

Il jouait de la guitare depuis un peu plus d’un an et m’avait initié à cet instrument.

Durant l’été 2011, on a écrit et composé une dizaines de morceaux que l’on a enregistrés avec les moyens du bord, pour les faire écouter à nos proches.

Comme ils ont été enthousiastes,  on a eu envie de nous produire en public.

Notre première prestation a eut lieu à l’occasion d’un mariage, avant celle effectuée lors de la fête de la musique à CHINON (37).

Par la suite, j’ai cherché des musiciens amateurs, pour former un groupe et pouvoir jouer dans différents bars. »

TV@ : Comment résumez-vous les débuts de « SICAMILIA » ?

Jonathan HERSARD : «Depuis le début de l’aventure, il y a eu des « hauts » et des « bas », mais j’ai su garder la tête froide, pour ne pas lâcher ma passion.

Aujourd’hui, les amis et membres de la famille qui me suivent, à travers mon périple musical, me poussent encore plus à continuer et soutiennent le groupe dans toutes ses démarches.

Je peux dire que nous somme bien entourés. »

Parmi les deux co-fondateurs, il y a aussi Julien OMEDES, chanteur, compositeur et guitariste.

Natif de SAUMUR (49), il est le dernier d’une fratrie de trois garçons.

Il a grandi dans un quartier appelé « La sénatorerie » dans une petite maison, située à ST-HILAIRE-ST FLORENT (49) ; un lieu qui lui tient particulièrement à cœur, pour tous les bons moments, les bons souvenirs qu’il a pu passer avec ma famille, ses amis d’enfance, jusqu’à ses 20 ans.

En 2012, il a quitté le bastion saumurois pour s’installer à ANGERS. »

TV@ : Qu’est-il devenu depuis son arrivée en terre angevine ?

C’est la question à laquelle l'intéressé a accepté de répondre.

Julien OMEDES : «  J’y suis toujours actuellement, ou du moins à proximité. En effet, je vis à avec ma compagne et nos deux enfants (un garçon de trois ans et sa sœur de huit mois) à SAINT-BARTHÉLÉMY-D'ANJOU. »

En vidéo, Julien nous a confié qu’il avait de nombreux centres d’intérêts, en dehors de la musique, comme le cinéma et séries, la lecture de romans divers et variés (Stephen King, Georges Orwell…), bandes dessinées, les activités sportives, les jeux vidéo.

A suivre …

Partager cet article
Repost0
11 avril 2018 3 11 /04 /avril /2018 23:00

Depuis trois semaines, nous découvrons le groupe saumurois « SICAMILIA », composé de six éléments.

En raison du nombre de musiciens, nous allons nous intéresser plus particulièrement au parcours de chacun des deux principaux éléments, co-fondateurs de « SICAMALIA ».

Jonathan HERSARD : « Saumurois d’origine, j’ai grandi et vécu chez mes parents jusqu’à l’âge de vingt et un an  à CHOUZE-SUR-LOIRE (37), avec mon frères Anthony, de huit ans mon ainé, et ma sœur Vanessa, née cinq ans avant moi. »

TV@ : Dans quel milieu familial avez-vous vécu durant votre jeunesse ?

Jonathan HERSARD : « J’ai évolué dans un environnement plutôt favorable et sain.

Je n’ai manqué de rien, tout au long de ma jeunesse.

Mon père étant artisan boucher charcutier, j’ai appris les valeurs du travail, mais aussi de la persévérance et du courage.

J’ai aussi été entouré par une grande famille qui compte énormément pour moi. »

TV@ : Quel a été votre parcours scolaire et professionnel ?

Jonathan HERSARD : « J’ai suivi une formation de tourneur fraiseur, en passant un B.E.P puis d’un BAC professionnel Technicien Usinage.

J’ai commencé à travailler dès la sortie du lycée, dans une entreprise de mécanique générale à BAGNEUX (49).

En 2012,  j’ai décidé de reprendre mes études, en suivant des cours par correspondance, pour passer un BTS « Conception des Produits Industriels » en 2014, que j’ai obtenu par la suite.

Ce diplôme m’a permis de travailler au sein d’un bureau d’étude en tant que concepteur CAO, dans une entreprise de thermoformage ou j’exerce actuellement.

Depuis janvier 2015, je suis également à mon compte en qualité d’auto-entrepreneur, pour exercer la fonction de dessinateur industriel indépendant. »

TV@ : En dehors de la musique, avez-vous eu d’autres passions ?

Jonathan HERSARD : « Etant jeune, mes passions furent le vélo, les journées entre copains, le football le mercredi après-midi et samedi (sport pratiqué jusqu’à mes 22 ans), mais aussi le tennis découvert à l’âge de 14 ans. 

Je suis toujours passionné par le sport, que je ne pratique plus aujourd’hui, mais que je suis beaucoup à la TV, ainsi que par la musique, qui occupe une grande place dans ma vie.

Ma passion pour la musique est arrivée très jeune, même si je ne l’ai pratiquée qu’à partir de mes 24 ans.

En effet, ma mère écoutait beaucoup de musique, quand elle était à la maison et quand on partait en voiture avec l’autoradio toujours allumé.

J’ai beaucoup chanté seul dans ma chambre, sans que personne ne le sache, et j’ai caché cette passion pendant longtemps ; jusqu’à ce que je fonde un groupe de musique avec un ami. »

Lors de son interview vidéo, Jonathan nous a parlé de ses chanteurs préférés pendant son enfance et son adolescence, jusqu’à maintenant.

A suivre …

Partager cet article
Repost0
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 23:01

La semaine dernière, nous avons commencé à découvrir le groupe saumurois « SICAMILIA ».

Cette fois, nous allons nous intéresser au profil de chacun des six éléments qui forment ce groupe.

Jonathan HERSARD : « Personnellement, je suis né en 1988 à SAUMUR, j’exerce la profession de concepteur CAO, et réside à CHACE (49).

Chanteur, compositeur et guitariste, comme moi, mon ami co-fondateur du groupe Julien OMEDES, tourneur CN habitant SAINT-BARTHÉLEMY-D'ANJOU, est né en 1987 à SAUMUR.

Le trompettiste Benoit FERRANT, natif également de SAUMUR (1991), est Chaudronnier/Préparateur méthode et agent qualité, résidant à CHOUZE-S/LOIRE (37).

Il a commencé la musique dès l’âge de six ans.

Le batteur Sébastien GAUTHEROT est  né en 1976 à DIJON (21). Il a commencé la musique en 1987. Chauffeur-livreur, il réside à BLOU (49).

Bassiste, Thomas JAMET est né en 1993 à SAUMUR et a commencé la musique à l’âge de 20 ans. Régisseur lumière (en formation), il réside à NANTES (44).

Enfin,  Alexandre PELTIER, tromboniste de notre groupe, est né en 1980 à PARIS (XIVème).

Élagueur de profession, il demeure à ST-PHILBERT-DU PEUPLE (49).

C’est à l’âge de treize ans, qu’il a commencé à jouer de la musique.

En plus de ces six éléments, le groupe « SICAMILIA » est composé de Pascal BARGE, adhérent de l’association et militaire de carrière à SAUMUR, chargé de l’éclairage et de la sonorisation. 

Dans le document vidéo ci-dessous, l'auteur, compositeur, interprète et guitariste Jonathan HERSARD, un des deux co-fondateurs de ce groupe saumurois, avec Julien OMEDES, nous présente les premières compositions du groupe.

A suivre ...

 

Partager cet article
Repost0
28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 23:00

Durant ces prochaines semaines, nous allons découvrir le groupe musical saumurois « SICAMALIA », qui  interprète ses propres compositions en français et espagnol.

Son influence est plutôt rock-ska alliant les textes engagés et les airs rythmés.

Le groupe est actuellement composé de six membres : deux auteurs, compositeurs, guitaristes-chanteurs, un bassiste, un batteur, un trompettiste, un tromboniste.

Parmi eux figure Jonathan HERSARD, l’un des deux co-fondateurs du groupe, auteur, compositeur, interprète et guitariste, marié et père d’une enfant, qui a accepté de nous présenter le groupe musical saumurois.

Jonathan HERSARD : « SICAMILIA » est un projet musical imaginé en 2011, avec Julien OMEDES,  l’un de mes amis rencontrés au lycée Jean Bertin de SAUMUR (49).

« SICAMILIA » est composé de deux fins de mots espagnols qui sont « MUSICA » et « FAMILIA », car la musique  est pour nous un moyen de nous rapprocher, de créer des liens. »

TV@ : Pratiquiez-vous déjà l’un et l’autre la musique à ce moment-là ?

Jonathan HERSARD : « Pas en ce qui me concerne, mais mon ami Julien pratiquait déjà la musique depuis peut-être deux ans. »

TV@ : Combien de temps vous a-t-il fallu pour créer votre groupe musical et a-t-il été composé de tous les musiciens qui le composent de nos jours ?

Jonathan HERSARD : « Deux années ont été nécessaires pour former « SICAMILIA », avec un autre bassiste et batteur que leurs remplaçants qui nous accompagnent actuellement, arrivés en 2015.

En fait,  nous sommes au complet depuis septembre dernier.

Seul, Benoit à la trompette est resté depuis le début du groupe.»

TV@ : Quelles ont été les principales difficultés rencontrées pour former « SICAMILIA » et programmer les répétitions ?

Jonathan HERSARD : « Tout d’abord le manque de musiciens amateurs et surtout motivés sur SAUMUR, pour former un groupe solide.

L’autre  difficulté concernait les emplois du temps de chacun pour effectuer les répétitions régulières. »

Lors de son interview audiovisuelle, notre interlocuteur nous a indiqué les conditions dans lesquelles se déroulent les répétitions hebdomadaires du groupe.

A suivre …

Partager cet article
Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 00:00

Dernièrement, le mime Francis PERIN est devenu l’un de mes amis sur Facebook et j’en ai profité pour lui demander de se présenter, auprès de ses lecteurs de ce magazine.
 
Francis PERIN : « Je vous propose une découverte pour les plus jeunes et pour les plus vieux une nouvelle approche afin de redécouvrir un art qu'on ne voit plus ....

Que pensez vous quand on vous parle de Mime ?

On pense au premier abord qu'un mime fait des imitations.

C’est un peu vrai, mais vous vous trompez tout de même un peu.

L'imitation n’est qu'une toute petite partie de cet art d'interprétation, plus complet et complexe.

Savez vous que le terme « Artiste Mime » signifie « Acteur Muet » et qu’il existe cinq  techniques de mime ?

Seriez vous prêt à pousser votre curiosité pour découvrir ce qu'est vraiment l'art du mime et soutenir cet art français, que l’on ne soit quasiment plus ? »

TV@ : Que proposez-vous alors ?

Francis PERIN : « J’invite les personnes intéressées par cette expression artistique de venir découvrir la musicalité du corps et de mise en situation de l'objet, à travers une création originale remplit de tendresse et de poésie.

Aujourd'hui, je fais appel à vous tous pour mettre en place la production de mon nouveau spectacle.

Mon objectif est de réaliser une tournée de quinze dates, en allant dans les villes de provinces.

Cela me permettrait de refaire découvrir l'art du Mime, l'art Français en France.

J’effectue cette première démarche à travers vous, pour faire connaître ainsi mon projet, pour lui redonner une visibilité.

Ce spectacle : « Le Mime FPAO se remet en scène » a pour mettre d'œuvre la redécouverte de la pantomime blanche, avec tendresse et poésie.

L'émotion est le thème de ce spectacle à travers différents portraits de pantomime.

Le teaser de mon spectacle représente :

-    Le réveil du Mime.
-    Le Mime et l'oiseau.
-    La traversé du Mime.
-    Le mime et son ballon.
-     Le masque du Mime.
-    Le mime et son manteau.
-     Le Mime funambule/
-     Le mime peint.
-     Le Mime part.

TV@ : Que faut-il faire pour comprendre votre spectacle ?

Francis PERIN : « Il est nécessaire de réapprendre à regarder un spectacle sans parole. Réapprendre aussi la notion du geste.

Le vocabulaire musical du corps reste aujourd'hui le seul moyen de communication universelle, qui devrait être compris de tous.

Pourquoi opposons nous nos gestes à nos paroles, alors qu’ils devraient composer un ensemble ?

En conclusion, je pense qu’il est important de réapprendre à nous comprendre, plutôt qu'à nous méprendre.

Le soutien de l'art du Mime et du geste commence par porter un spectacle permettant de remettre le mime au devant de la scène.

N’hésitez surtout pas à me contacter sur ma page Facebook, si vous souhaitez m’aider à concrétiser ce projet artistique. »

 

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 00:00

Nous terminons la série d’articles, consacrée au chanteur contre ténor breton DAYAN, qui nous présente les deux derniers titres de son album «TERRES ET LEGENDES».

DAYAN : « Dans « L'au-delà du bleu », le texte exprime la perte d'un être chère, parti vers l'au delà pour un monde meilleur.

Que cet être absent vit toujours avec nous, à coté de nous, nous surveille comme un ange gardien.

J'ai demandé à Stéphane AUBRY, arrangeur de grande renommée, et sa main de Maître, de sublimer la musique, avec son savoir faire talentueux et de mettre toute la matière nécessaire pour garder l'émotion intacte.

« De ton monde d'en haut, au plus profond des eaux », là où l'être veille sur nous, continue de nous habiter et de nous transmettre son amour, là où qu'il soit.

L'auteur Américain, Andy CHASE, a écrit le texte en anglais en 1998, pour le documentaire « L'Odyssée Bleu ».

Je suis fière, très fière même du travail qui a été fait autour de cette chanson, avec l'aide de tous ces gens talentueux, qui se mettent au service de la musique et de ces interprètes.

J'espère que cette chanson ne fait que résonner pour le moment, car de belles choses s'offrent à cette belle aventure.....

Je le souhaite du plus profond de mon être et de mon âme.

Stéphane AUBRY, directeur artistique de « webmusicpro », qui est l'arrangeur de ce nouvel album à mis en œuvre tous les arrangements des titres en y ajoutant son savoir-faire : Cordes et orchestrations à la hauteur de son talent.

 

Alain GRIMOUX est le concepteur du « digipack », avec toutes les photos prises dans le château, la forêt et les « Urbanistes » de FOUGERES, ma ville natale. »

 

TV@ : Que nous réserve votre nouveau spectacle, pour cette année 2018 ?

 

DAYAN : « Le show « Dayan Voice Performer » prend tout son sens, pendant 75 minutes de show de performance, qui transportera le public dans l’univers intemporel de la musique pop, à lui en donner des frissons.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2018 4 08 /03 /mars /2018 00:00

Nous poursuivons notre reportage consacré au chanteur contre ténor breton DAYAN, en nous intéressant plus particulièrement à son album «TERRES ET LEGENDES», sorti en 2016.

 

A travers cet album, nous avons découvert un tout nouveau répertoire de l’artiste, mêlant les plus belles musiques de films.

 

Un album chargé d'histoires et de légendes celtiques avec des plus belles émotions cinématographiques, comme l'œuvre d'Ennio MORRICONE, Carolin PETIT, subitement disparu le 17 avril 2016 en Suisse, à l’âge de 58 ans, qui laisse derrière lui de sublimes musiques.

 

Pour son album «TERRES ET LEGENDES», DAYAN a choisi le titre « The blue beyond » du documentaire télévisé « L'Odyssée Bleue », afin de lui rendre hommage....

 

L’artiste interprète a ajouté aussi sa couleur au paysage cinématographique de Freddy MERCURY, avec un hymne à la vie du célèbre film « Higlander ».

 

DAYAN : « TERRES ET LEGENDES » contient les titres suivants : 

«Il Etait Une Fois Dans l'Ouest », pour le film du même nom.

 

«The Blue Beyond» pour « L'Odyssée Bleue ».

 

«May it be» pour « Le Seigneur des Anneaux ».

 

«Who Wants To Live Forever» pour «Highlander ».

 

« Angel » pour la série américaine du même nom, « Memory » pour Cats,« Scarborough Fair »,une tirade traditionnelle du moyen-âge, rendue célèbre par Simon and Garfunkel.

En bonus : «L'oiseau Rebelle» Carmen de Bizet.

L’album comprend aussi des titres inédits comme :

« White as Lilies », « As in my dream », «L'Au Delà Du Bleu», écrite par Corinne ROUCOULES, spécialement écrite en hommage à Carolin PETIT et Réjane PERRY.

Je suis un admirateur de belles voix, mais je suis surtout très attaché à celles qui donnent le frisson, comme un bien-être intérieur.

Par exemple, la voix de Réjane PERRY me procure tellement de sentiments, comme un émerveillement vers un avenir meilleur, avec un besoin venu de l'intérieur.

Après avoir fait des recherches, j'ai voulu contacter les personnes qui ont travaillé avec Réjane. 

Corinne ROUCOULES, impliquée avec cette artiste depuis des années, est auteure et a travaillé sur un album avant que Réjane nous quitte le 9 septembre 2003, des suites d’un cancer du côlon.

« Rendez vous avec vous », un album écrit et composé par Carolin PETIT, sur les textes de Corinne ROUCOULES ; une symbiose parfaite.

En 2005, j'avais déjà contacté l'auteure à MONTRÉAL, au Canada, car j'avais déjà eu ce désir de travailler avec elle. 

J'ai voulu interprété un titre en français et Corinne m'a proposé : « L'au-delà du bleu », une adaptation du titre « The blue beyond » composé par le défunt Carolin PETIT.

C'est un véritable hommage que j'ai voulu rendre pour ces deux grands artistes que j'appelle les « indispensables » ; eux aussi dans le monde de l'industrie du disque. »

A suivre …

Partager cet article
Repost0
1 mars 2018 4 01 /03 /mars /2018 12:00

Depuis la semaine dernière, on s’intéresse à la carrière du talentueux chanteur contre-ténor breton DAYAN.

 

Son histoire artistique

 

Auteur et interprète, DAYAN a été révélé lors de l’émission « Graines de star » de 1997.

 

Depuis un quart de siècle, il poursuit sa carrière en solo d’artiste lyrique, avec une voix extraordinaire, qui ne laisse pas son public indifférent.

.

Au-delà des collaborations prestigieuses, avec Eve BRENNER, Klara kSORDAS, Geneviève de FONTENAY, il performe habituellement pour d'importantes institutions culturelles.

 

Il chante en direct sur des événements et des émissions TV, attirant toujours de grands auditoires à ses concerts.

 

DAYAN est très apprécié pour son sens artistique et l'originalité de son répertoire. 

 

En 2012, Dayan a enregistré son premier CD « DREAM IMMENSITY », produit par « VB Production » et a été présenté au public lors de ses concerts assurés dans de sompteux plateaux d'artistes, où il a été invité comme seul chanteur contre-ténor, aux côtés de renommée nationale et internationale.

 

Parmi ces artistes, il y a Othello et Peplum, Elastic, Yvon SOLAC, Eric PAINTING, Philippe BONNEMAN,  Arthur GUILLOU, Les Heraclès, les Dressing Flash, Allan VERMER, Eve ANGELI, Fabienne THIBAULT, Lionel EVANS, Génération chanson, CHAPUZE …

 

Ses prestations l’ont amené à performer devant des milliers de personnes, sur des scènes à travers les régions de France. 

 

La même année, débuta la «Tournée Dream Immensity », qui lui a permis de se produire sur de nombreuses scènes, telles que le Palais des congrès d'ANGERS, la Salle de la Longère de BAUPUY, salle de BEL’AIR DE COMBREE,  ainsi que dans de nombreux édifices religieux de France.

 

En 2015, il prépara son deuxième album et le spectacle « TERRES ET LEGENDES » qui a donné naissance de l’album du même nom, sortie l’année suivante.

 

« TERRES ET LEGENDES » est un « digipack » de onze titres, qui s’inscrit sur les traces des grandes interprétations intemporelles filmographiques.

Nous avons demandé à son auteur de nous présenter cet album.

DAYAN : « Cet album est un répertoire mêlant les plus belles musiques de films, ainsi qu'un choix de chansons connues du Music ‘hall et folklore, des Pays que j’ai visités.

« TERRES ET LEGENDES » contient : « Il était une fois dans l'ouest », « Le seigneur des anneaux », « Highlander », pour n'en citer que quelques-unes.

Grâce à toute mon équipe artistique, qui a travaillé autour de moi, pour vous apporter ce spectacle riche en performance, dans lequel je souligne mon interprétation vocale toujours avec : « Frisson et Emotion ».

A travers cet album, j’ai voulu souligner mon emprunte vocale, avec les conseils de Thierry MUTIN, pour sublimer les chansons choisies dans mon univers, qui enchante le public durant plus d’une heure de spectacle, à travers le celtique dans toute sa splendeur. »

A suivre …

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : TV@
  • : Ce magazine multimédia présente des reportages, avec articles, photographies et productions audiovisuelles numériques, consacrés à divers sujets artistiques, culturels, de loisirs et touristiques.
  • Contact

Recherche

Pages

Programmes Tv