Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 00:04

Ce 21 mars, Jean-Marie BIGARD a annoncé qu’il allait effectuer sa dernière tournée.

À 63 ans, l’humoriste a décidé d’arrêter de se produire sur scène, alors que son dernier spectacle réserve des surprises au public.

Que les fans de Jean-Marie BIGARD se préparent, leur idole leur a réservé une nouvelle qui pourrait bien les faire rire jaune.

Non, ce n’est pas une mauvaise blague : l’humoriste a décidé d’arrêter de se produire sur scène.

Tandis que son épouse Lola MAROIS est au cœur d’une polémique pour son clash contre Karine Le Marchand, le comédien a, quant à lui, informé son public que sa prochaine tournée sera la dernière.

C’est à travers un communiqué que l’auteur du "Lâché de salo***" a révélé l’information, ce mercredi.

« Je l’annonce : “Ce sera mon dernier spectacle” », a indiqué Jean-Marie BIGARD sur son site officiel.

Alors qu’il vient de lever le voile sur la toute nouvelle affiche de sa prochaine tournée, intitulée « Il était une fois », Jean-Marie BIGARD a expliqué qu’il « est temps que ça se termine », et ce parce qu’il est âgé de « 63 ans ».

Plus d’infos ici >>

Partager cet article
Repost0
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 00:03

Le réalisateur Jean-Pierre MOCKY, acteur, producteur et scénariste né le 6 juillet 1933 à NICE,  reviendra dans le saumurois, au cours du mois d'avril prochain.

Pour France Télévisions, il tournera aussi quatre épisodes de la série « Hitchcock by Mocky »,  en Thouarsais et en Loudunais, où il sera accueilli par l'association « P.L.A.T.E.A.U », installée à Roiffé (Vienne).

À 84 ans, Jean-Pierre MOCKY s'apprête donc à reprendre le chemin des tournages, avec son équipe.

Le mois prochain, ce premier tournage devrait durer un peu plus de deux semaines, avant deux autres salves de tournage prévues en juin et en septembre.

Le cinéaste sera accueilli par  le Poitou Loire Anjou Touraine Entrepreneurs Audiovisuels Unis (P.L.A.T.E.A.U).

Basée à ROIFFE, dans la Vienne, l'association spécialisée dans l'industrie audiovisuelle pourra elle aussi profiter de la venue de MOCKY, pour se faire un nom.

Un beau coup de publicité pour le Saumurois également, qui servira de décor pour cette série, ainsi que pour le Thouarsais et le Loudunais, où sont annoncées quelques scènes.

Les histoires de la série « Hitchcock by Mocky », inspirées de nouvelles d'Alfred Hitchcock, réuniront un beau plateau d'acteurs : Olivier MARCHAL, Nathalie BAYE,  Jean-Marie BIGARD, Édouard BAER ou encore Jérôme COMMANDEUR...

Partager cet article
Repost0
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 21:11

© Kevan Brooks/AdMedia/SIPA Johnny HALLYDAY : Son testament dévoilé

Depuis lundi, la guerre pour l’héritage de Johnny HALLYDAY a commencé.

Laura SMET et David HALLYDAY contestent les disposions testamentaires de leur père, qui confient « l’ensemble de son patrimoine et l’ensemble de ses droits d’artiste » exclusivement à sa seule épouse Laëtitia.

Une décision qui a fait couler beaucoup d’encre dans les médias et qui a divisé les proches de la star.

Ce jeudi, la rédaction de RTL a eu accès aux trois testaments successifs de Johnny.

Un premier établi en 2011, en Suisse, un second en avril 2014 et un troisième qui fait foi, dressé devant notaire à LOS ANGELES, en juillet 2014.

Johnny HALLYDAY écrit dans ce dernier qu’il ne lègue rien à ses deux aînés, car « ils ont déjà reçu leur dû par le passé ».

Le Taulier estimait ainsi qu’il avait mis Laura et David à l’abri du besoin de son vivant, préférant préserver ses deux autres enfants, Jade et Joy, après sa disparition.

Qu’ont-ils vraiment eu par le passé ?

Pour David HALLYDAY, Johnny lui a légué sa part de la Villa Montmorency en 2002; la maison dans laquelle il avait vécu avec Sylvie VARTAN.

Cette part, dans ledit testament, est estimée à trois millions d’euros; une valeur qui a grimpé à dix millions aujourd’hui.

Concernant Laura, son père lui avait acheté deux biens immobiliers.

Le premier en 2003, d’une valeur de 442.000 €, rue du Cherche-Midi, le second en 2007 pour 450.000 €, rue Bonaparte.

De plus, depuis 2004, l’actrice recevait chaque mois près de 5.000 € par virement, soit près de 780.000 €, en treize ans.

Johnny HALLYDAY aurait donc eu le sentiment, quitte à les déshériter, de ne pas laisser ses aînés dans le besoin après sa mort.

Pour mémoire :

La lettre post-mortem de Laura SMET à son père Johnny HALLYDAY.

En apprenant qu'elle était déshéritée par son père, Laura SMET avait décidé de prendre sa plume pour écrire une lettre posthume à Johnny HALLYDAY.

Laura SMET et David HALLYDAY ont récemment appris qu'ils avaient été déshérités par leur père.

Un testament que les deux enfants de l'idole des jeunes ont décidé de contester devant la justice.

Laura SMET a décidé d'aller plus loin en publiant une lettre posthume, via l'A.F.P.

Voici le contenu de ce mot :

« Cher papa, Voilà plus de deux mois que tu es parti, tu me manques tellement, et en même temps je ne t’ai jamais senti aussi proche de moi.

J’ai appris, il y a quelques jours, que tu avais rédigé un testament nous déshéritant totalement David et moi.

Il y a encore quelques semaines, tu me disais à table :

« Alors, quand est-ce que vous faites un enfant ? »

Mais que vais-je pouvoir lui transmettre de toi, toi que j’admire tant ?

Toutes les nuits, tu viens me voir dans mon rêve, je te vois : tu es beau, sans aucun tatouage, tu es enfin libre et tu cours dans le brume l’air totalement perdu et apeuré.

Tant de questions sans réponses.

Toutes ces fois, où on a dû se cacher pour se voir et s’appeler !

Il m’est encore insupportable de ne pas avoir pu te dire au revoir, papa, le sais-tu au moins ?

Je t’entends papa, et moi, j’ai choisi de me battre.

J’aurais préféré que tout cela reste en famille, malheu­reu­se­ment, dans notre famille, c’est comme ça…

Je suis si fière d’être ta fille.

Je t’aime Papa. Laura »
 

Partager cet article
Repost0
8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 13:00

Le rappeur Vin's. — Vin's / Capitol Music

Le 5 décembre dernier, Vin’s prenait tout le monde de court.

En pleine affaire WEINSTEIN, le rappeur montpelliérain avait fait le buzz avec son titre « #MeToo »,  un morceau dénonçant les violences faites aux femmes, sur sa page Facebook.

« Dans c’décor, il est temps qu’on casse des portes, si tant d’entre elles balancent des porcs, c’est qu’il y a longtemps qu’le vase déborde », lâchait l’artiste, dans ce morceau qui a fait les gros titres de la presse.

Un milieu pas que masculin

La place de la femme dans le monde du rap, tout comme son évocation, est souvent perçue comme péjorative .

Le rappeur montpelliérain a donc tenu à montrer que même dans ce milieu, où les hommes sont en position de force, la défense des femmes quant au harcèlement sexuel est prise en compte.

« Petit, je rêvais de faire du rap comme d’autres rêvaient d’être cosmonaute…

J’ai découvert l’écriture lorsque j’avais 12 ou 13 ans, j’écrivais du rap en classe, je noircissais mes cahiers de poèmes,

Mes parents, eux, pétaient les plombs.

Moi, je me rendais compte petit à petit de la liberté, que pouvaient procurer les mots… », raconte Vin’s.

Vin’s quitta l’école à 16 ans, et sa famille deux ans plus tard.

« Dès que j’ai pu me défaire de mes contraintes sociales, je l’ai fait », confie le rappeur, dont les parents sont aujourd’hui fiers de son parcours.

Une formation d’ingénieur du son en poche, Vin’s travaille son flow, publie ses premiers clips sur Internet, fait réagir les réseaux sociaux.

Ses bombes  FBitch ou burnout multiplient les vues, jusqu’au million, et le rappeur réveilla le rap français.

« Je recevais quelques messages de temps en temps, j’en ai tout à coup reçu des centaines par jour, ce fut impressionnant », confie l’artiste.

Extrait du clip du morceau du rappeur Vin's, "#METOO". — Vin's/#METOO/Capture d'écran Youtube

Un opus prenant, sociétal et engagé

Quelques années plus tard, Vin’s signe chez « Capitol Music », une filiale d’ « Universal Music », jusqu’à lever le voile, en janvier dernier, sur un opus prenant, sociétal et engagé.

Celui qui fut magicien professionnel (si, si !), a désormais toutes les cartes en mains pour se frayer une place dans le rap français, là où d’autres Montpelliérains, de Joke à Set & Match, ont déjà brillé ces dernières années.

« Si Marseille est toujours en première ligne quand il s’agit de rap, il y a une véritable émulation à Montpellier », assure Vin’s.

Connu dans le milieu du rap français, depuis 2014, le jeune rappeur montpelliérain de 25 ans vient de dévoiler son dernier EP : Peur ft.Sylver.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2018 4 01 /02 /février /2018 13:02

 

Le duo Madame Monsieur (Jean-Karl LUKAS et Emilie SATT) à la finale de Destination Eurovision 2018. — GILLES SCARELLA FTV

Samedi soir était diffusée la finale de « Destination Eurovision », sur France2.

Les téléspectateurs et un jury international, composé de représentants de dix pays, ont choisi la chanson intitulée « Mercy » qui défendra les chances tricolores, le 12 mai prochain, à LISBONNE, au Portugal.

Elle sera interprétée par le duo « Madame Monsieur » (photo ci-dessus), ayant obtenu le plus de suffrages des huit finalistes de « Destination Eurovision ».

Avec 186 points, le duo composé d’Emilie SATT et Jean-Karl LUKAS s’est imposé devant Lisandro CUXI (162 points) (en haut à gauche, sur la photo).

Malo' complète le podium de l’émission de France 2, avec son morceau « Ciao » (117 points). 

A noter que le jeune Lisandro (vidéo ci-dessous) était arrivé en tête des votes des jurés étrangers et le duo « Madame Monsieur » seulement troisième.

« Mercy » évoque l’histoire vraie d’une petite fille née l’an passé sur « l’Aquarius », un bateau venant au secours des réfugiés en Méditerranée.

« Notre chanson n’est pas politique, elle n’apporte pas de solution », expliquent les deux artistes, qui veulent surtout faire passer un message d’humanité.

Le résultat est effectivement un morceau émouvant, mais sans sensiblerie.

 

Les pronostics sont ouverts : Croyez-vous possible la victoire de cette chanson à l'Eurovision 2018 ?

Vainqueur de la sixième saison de "The Voice" sur TF1, Lisandro CUXI, né le 17 juillet 1999 à LISBONNE, au Portugal, n'y retournera pas pour défendre les couleurs françaises, en mai prochain.

Partager cet article
Repost0
1 février 2018 4 01 /02 /février /2018 13:00

Après une année 2016, particulièrement difficile, et une année 2017, sous le signe du travail, la petite préférée des français est de retour en 2018, avec son troisième film intitulé « Mme Mills, une voisine si parfaite »,  en tant que réalisatrice.

On n'avait pas vu Sophie MARCEAU depuis son coup de gueule contre les papparazzi, en 2016.

Agacée par les mesquines tactiques de la presse people, elle avait posté une photo de Cyril LIGNAC et elle, sur son compte Instagram, commentant hargneusement : «Pas la peine de dépenser 1,60 € (donnez les à un mendiant), pour voir des photos moches et lire des commentaires crétins.»

2016 a été difficile pour l'éternelle Vic de « La Boum ».

En février, elle perdait le grand amour de sa vie, Andrzej ZULAWSKI (cinéaste polonais), avec qui elle est restée dix-sept ans et a eu Vincent, (photo) en 1995.

En novembre, elle se séparait de Cyril LIGNAC, avec qui elle roucoulait depuis six mois.

Les journaux people qu'elle déteste la disent très affectée par cette séparation.

Une mauvaise période qui se termine par le décès de sa mère, Simone MORISSET MAUPU, peu avant Noël.

La dame de 78 ans luttait contre un cancer des poumons.

Très proche de sa mère, Sophie MARCEAU disait d’elle qu’elle était la femme « la plus merveilleuse du monde ».

À ce moment-là, c’est manifestement vers le travail que Sophie MARCEAU s’est tournée.

En 2017, Sophie MARCEAU s’est lancée dans l’écriture de son quatrième film en tant que réalisatrice, après « L'Aube à l'envers » (1995), « Parlez-moi d'amour » (2002) et « La Disparue de Deauville » (2007).

Une comédie, comme elle l'expliquait en juin 2017 dans VSD : « J’avais envie de quelque chose de léger, de bienveillant, de positif ».

De cette envie naît le projet de Mme Mills, une voisine si parfaite.

L'histoire se concentre sur Hélène (incarnée par Sophie Marceau), qui ne vit qu'à travers son boulot d'éditrice, et dont l'univers va être chamboulé par l'arrivée d'une nouvelle voisine, Mme Mills, une vieille Américaine loufoque.

Derrière cette Mme Mills se cache le comédien Pierre RICHARD, qui se travestit, trente ans après son rôle de François PIGNON dans « Les Fugitifs ».

Si elle a choisi Pierre RICHARD, c'est parce que les deux acteurs «sont sur la même longueur d'ondes.

Moi aussi je suis un clown, je n'ai pas peur du ridicule, j'adore les déguisements...», dans des propos rapportés par Gala ce 24 janvier.

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 23:04

 

lauramiller_0.jpg

 

Laura MILLER, une talentueuse chanteuse argentine, a connu une petite déconvenue en direct à la télévision.

En effet, un sein est sorti de son décolleté, ce qui a eu pour effet de lui faire perdre tous ses moyens.

On peut la comprendre ! 

Mésaventure coquine, mais sans gravité à la télévision argentine.

Alors qu'elle est invitée à chanter son tube "Si me dejas no vale", la chanteuse Laura MILLER rencontre un problème vestimentaire.

Son sein droit s'échappe de son décolleté, le tout en direct et en playback.

La chanteuse de 38 ans met quelques secondes avant de s'apercevoir de l'incident.

Mais à partir du moment où elle réalise que son sein droit est sorti de son débardeur, la chanteuse perd tous ses moyens et arrête de chanter.

Heureusement, la chanson est en playback et les téléspectateurs de La Casa del pop peuvent profiter encore quelques instants de la musique, à défaut de la poitrine de la chanteuse.

Un accident ?

Laura MILLER joue de sa plastique avantageuse, qui sert son art.

On trouve par ailleurs quelques photos de l'artiste sur Internet, mettant en valeur sa plantureuse poitrine.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 23:04

GRAND-CORPS-MALADE.jpg

 

Grand Corps Malade est né un 31 juillet 1977, sous le nom de Fabien Marsaud, sous le soleil de Seine-Saint-Denis, sous le signe du lion et sous les yeux de sa mère qui, déjà à l'époque, lui donne un surnom composé de trois mots : Petit Chaton Bleu.

Très vite, les mots lui viennent facilement, il chante, raconte des histoires.

Fabien fait du sport tout le temps (foot, tennis, athlé et surtout basket) et, de temps en temps, il écrit des textes qu'il n'assume pas du tout... Alors il n'en parle à personne.

1997

Quand il est grand, Fabien veut devenir prof de sport. Mais il prend l'hélico pour l'hosto. Alors, pendant un temps, il a un "vrai travail" dans un bureau.

2003

Il devient Grand Corps Malade, aux côtés de John Pucc’Chocolat et du collectif 129H, avec qui il devient un activiste des scènes slam.

Pendant trois ans, il arpente toutes les scènes ouvertes des petits bars parisiens, pour partager ses textes a cappella, dans la plus pure tradition slam.

Il remporte les premiers grands tournois de slam (Bouchazoreill’ à la Boule Noire puis au Trabendo, Slam United à la Java…)

2004

Avec ses potes John Pucc’ Chocolat et Ami Karim, il anime Slam’Alikoum, les soirées slam mensuelles du Café Culturel de Saint-Denis.

Avec John Pucc’, Droopy et Techa et les 129H, il forme « Le Cercle des Poètes sans Instru » pour une création de poésie urbaine que ces sept slameurs proposent dans de nombreux festivals.

Durant les deux années qui suivent, il fait de la scène son terrain de jeu favori et multiplie alors les festivals, spectacles et récitals Slam.

2005

Il fonde l'association "Flow d'encre", structure sur laquelle il s'appuie pour animer des ateliers d'écriture/slam auprès de municipalités, centres sociaux, établissements scolaires...

Il participe avec D' de Kabal, Hocine Ben, Gérard Mendy et Félix Jousserand au projet "93 Slam Caravane", ateliers d'écriture et scènes slam itinérantes dans plusieurs villes de Seine-Saint-Denis.

Il anime également des ateliers slam pour "La Maison des Ados" de l'hôpital Avicenne à Bobigny.

En décembre, il entre en studio avec S Petit Nico et Jean-Rachid pour enregistrer ses textes en musique.

2006

L’album Midi 20 sort le 27 mars et se vend à plus de 600 000 exemplaires. Il commence une tournée de plus de 120 dates dans toute la France en passant par la Belgique, la Suisse et le Québec.

2007

Il reçoit deux Victoires de La musique pour "l'album révélation" et "la révélation scène" de l'année.

Fin décembre, il enregistre son deuxième album, aux côtés de Feedback et Jean-Rachid.

2008

Enfant de la ville sort le 31 mars. Grand Corps Malade enchaîne alors une longue tournée de plus de 130 concerts à travers toute la France, mais aussi au Québec, au Mali, en Italie, en Allemagne et au Liban.

En juillet, il est nommé Chevalier dans l'ordre des Arts et Lettres.

2009

Pour la deuxième année consécutive, il reçoit le Félix (l'équivalent de nos Victoires de la Musique) de l'Artiste Francophone de l'année au Québec.
 
Il fonde avec quelques potes artistes le collectif "Ca Peut Chémar". Ce collectif propose une soirée mensuelle mettant en scène un véritable "Cabaret Urbain" regroupant du slam, du chant, du stand-up, de la danse, du beat-box, du théâtre d'impro, de la vidéo...

On retrouve dans ce collectif le Comte de Bouderbala, Mehdi "Minos" Idir, Marko93, Alban Ivanov, Elise Gilles, Janane Boudili, l'Ekip d'art-Hifis, Slyde et bien d'autres.
 
2010

En mai, Grand Corps Malade entre en studio pour préparer son 3ème album.

Réalisé par Dominique Blanc-Francard, cet album intitulé 3ème temps sort le 18 octobre.

L'un de nos fidèles lecteurs douessins vient nous envoyer le document audio ci-dessous, permettant à cet artiste de s'adresser, à sa manière, au nouveau Président de la République.

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 23:00

 

article_victoire-passage.jpg

 Capture d'écran de la vidéo de Victoire PASSAGE, publiée le 10 avril 2012, sur YouTube

 

 

  Victoire PASSAGE, interprête inconnue, chante son amour pour le candidat Front de gauche dans un clip de variété...

« Moi je m'appelle Victoire, j'suis ton plus bel espoir, toi tu t'appelles Jean-Luc et ça c'est ton truc »,

ou « Oh Jean-Luc je suis ta Bastille, tu es un musicien qui fait jouer ses mains sur un morceau de moi ».

La chanson de Victoire PASSAGE, et son clip au goût discutable mais non dénué d’humour, fait une entrée remarquée dans la campagne présidentielle. 

Victoire Passage, personnage sans doute fictif, blond et âgé de 24 ans, chante son amour pour le candidat du Front de gauche dans un clip de deux minutes, publié hier mardi sur Youtube et Dailymotion.

Sur Internet, on découvre qu'un mannequin, Rebecca Carlborn, utilise la même photo de profil que celui de Victoire Passage. Elle possède également un tumblr et un compte Twitter.
 
Une agence de com' derrière le « buzz »
 
Tweeté dans la journée, le clip n’a pas pour autant été commandé par le Front de gauche.

Arnauld Champremier-Trigano, directeur de la communication du Front de Gauche a indiqué, au Lab d'Europe 1, que la jeune femme ne « travaille malheureusement pas »  avec eux.

« Nous ne savons pas d'où cela vient. Nous avons passé quelques coups de téléphone, mais on ne voit pas qui a pu faire ça, probablement une agence, vu la bonne qualité de la réalisation », ajoute-t-il.
 
En effet, l'agence de communication Idénium assure la promotion de la vidéo, et dit vouloir « faire le buzz , comme La chanson du dimanche, par le passé ». 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 23:02

JACQUES-CHIRAC.jpg

Pour se rendre au Casino, une carte d'identité et un beau smoking (enfin maintenant on peut entrer en jean!) sont de mise.

Pourtant, alors que Jacques Chirac possédaient les deux, il s'est vu recaler le week-end dernier du Casino de Deauville, comme l'annoncé notamment la station RTL.

Pourquoi ?

Non, rassurez-vous l'ancien président ne présente aucune addiction au jeu mais avait simplement oublié que les chiens n'étaient pas autorisés dans l'enceinte d'un tel établissement...

En effet, c'est accompagné de son adorable Sumette - petit Bichon qui lui a été offert après qu'il a dû mettre fin à la compagnie de Sumo, devenu trop dangereux - que Jacques Chirac est arrivé devant l'entrée du Casino Barrière de Deauville.

Décidément, l'ancien président est tellement accro à sa petite chienne qu'il ne fait plus rien sans elle... A cause (ou grâce à !) Sumette, pas de Black Jack pour Jacques !

Jacques Chirac n'a donc pas pu profiter des joies du Casino, mais a été aperçu s'offrant un bain de soleil avec son épouse Bernadette, entourés de leurs deux gardes du corps, sur la plage normande, avant de passer un peu de temps sur la terrasse du célèbre Hôtel Normandy, ou encore à l'Hôtel Royal, où il a l'habitude de séjourner.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : TV@
  • : Ce magazine multimédia présente des reportages, avec articles, photographies et productions audiovisuelles numériques, consacrés à divers sujets artistiques, culturels, de loisirs et touristiques.
  • Contact

Recherche

Pages

Programmes Tv